Rififi à l’ANC : Jean-Pierre Fabre appelé à démissionner

Rififi à l’ANC : Jean-Pierre Fabre appelé à démissionner

Le Bureau national de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), présidé par Jean-Pierre Fabre, est appelé à démissionner ‘’immédiatement’’.

En tout cas, c’est ce que demande la Fédération internationale de ce parti, à travers un communiqué rendu public, dimanche 11 décembre 2022.

À l’origine de ce nouvel imbroglio, les déclarations faites par le ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara aux obsèques du Vice-président de l’ANC, feu Patrick Lawson.

« Bien évidemment, de telles déclarations ne sauraient rester sans suite, et ceci, pour plusieurs raisons, dont la Confirmation de la dérive collaborationniste du Parti, le Cynisme politique et la trahison de la lutte. Si l’on en croit Monsieur Bawara, au moment même où les militants de l’ANC, (et plus largement de l’opposition) se faisaient tabasser, emprisonner, jeter en exil, ou même tuer, des cadres du Parti se retrouvaient avec les barons du régime pour “rigoler ensemble” (dixit Bawara). Ceci relève d’un cynisme cruel, et même d’une haute trahison. En effet, comment ne pas être révolté quand l’on réalise que des décisions stratégiques importantes ont pu être prises par des amis de ceux-là même que nous étions censés combattre. Comment s’étonner que nous soyons le seul pays d’Afrique de l’Ouest à n’avoir jamais connu d’alternance dès lors le sommet du principal parti d’opposition était compromis dans des amitiés coupables avec le régime (sic) », souligne le communiqué signé par plusieurs ex-responsables de l’ANC ainsi que des dirigeants des fédérations internationales du parti.

Selon ceux-ci, cette affaire aura ‘’forcément’’ des conséquences funestes pour ce parti. Car, disent-ils, des soupçons de collaboration ont commencé par peser sur l’ANC depuis plusieurs années.

« Dès le lendemain des présidentielles de 2015, nous étions nombreux à nous étonner de la mise sous éteignoir de toute tentative de revendication ou de soulèvement. Les militants étaient priés de s’en remettre à l’OIF ou encore à la sagesse du Président Ouattara pourtant fossoyeur de la démocratie en Côte d’Ivoire. Depuis ce temps, notre Parti n’a cessé de péricliter pour finir par être réduit à sa portion congrue en récoltant 4 % des suffrages aux élections de 2020. Maintenant que ces soupçons ont été corroborés par les déclarations de Monsieur Bawara, au demeurant jamais réfuté sur le fond, on peut bien imaginer le désastre que cela constituera pour notre Parti aux prochaines élections, quelles qu’elles soient », avancent-ils.

Outre la démission du Bureau national, la Fédération internationale de l’ANC, demande aussi, la mise en place d’une cellule de crise chargée de gérer les affaires courantes du parti et la convocation d’un Congrès extraordinaire pour redéfinir une « ligne politique en phase avec les aspirations du peuple togolais. ».

Contact

04 Rue de L'Ave von face UTB Circulaire

Ancien Rue Bodjollé

Nyékonakpoé-Lome

Telephone:
+228 22 22 52 27

Mobile:
+228 92 89 70 60

Récépissé N° 26/HAAC/P/23

BUTODRA  N°1121

 

Qui Nous Sommes

Créée le 05 mai 2009, radio  Lébénè est la Premiére radio en ligne au Togo.

Read More.....

Télécharger

Get it on Google Play

PARTENAIRES

logokanalfm.jpeg
logo-afreepress-togo-1.png
togotopnews1.png
logo24h.jpeg
logo-300x73-icilome.png
previous arrow
next arrow