Cameroun : le domicile de la grand mère de Breel Embolo sous surveillance policière

par icilome.com

Pour un but contre le Cameroun, son pays d’origine, le domicile de la grand mère de Breel Embolo (qui joue pour l’équipe nationale suisse) à Yaoundé a été gardé jeudi par les éléments de la police.

Logé dans le groupe G, le Cameroun s’est incliné 1-0 jeudi, face à la Suisse, lors de son entrée en lice à la Coupe du monde Qatar 2022. Un but du joueur suisse d’origine camerounaise Breel Embolo à la 48e minute.

Ce but de Breel Embolo contre son pays d’origine est mal digéré du côté de Yaoundé. La police camerounaise a dû déployer des éléments pour assurer la sécurité de la maison familiale de la grand-mère du jeune joueur, par crainte de vengeance du public, selon les informations des réseaux sociaux.

Joint par icilome.com, Elthon Djeutcha, journaliste camerounais confirme : « Oui c’est confirmé, c’était juste à titre dissuasif et préventif. Mais il n’y avait pas de grosse menace », a déclaré une première source.

Le journaliste à radio Balafon ajoute : « Il faut rappeler qu’au Cameroun, la prestation de Breel Embolo, retenti comme une punition des staffs de la sélection nationale, dont le mode de recrutement des joueurs suscite la curiosité et beaucoup de polémique ».

D’après toujours le Chef service des magazines et des grands reportages de radio Balafon, « beaucoup d’analystes sportifs estiment que le cas Embolo, doit être un signal fort, pour la Fecafoot et le staff de l’équipe nationale du Cameroun. Pour eux, le mérite et l’objectivité doivent être les seuls critères de choix pour la convocation d’un joueur dans la tanière. Le marchandage et les considérations personnelles qui auraient fait leur lit, autour de la sélection nationale, doivent être mis de côté. Ainsi nos meilleurs talents à l’étranger, pourront servir valablement les couleurs du Cameroun ».

Pour sa 8e participation à une Coupe du monde, le Cameroun (quart de finaliste en 1990) à encore la chance de se rattraper dans ce mondial même si cela paraît un peu compliqué contre le Brésil et la Serbie, deux adversaires difficiles